HISTORIQUE

La REGIDESO a été créée en 1962 après l’indépendance du Burundi

La REGIDESO a été créée en 1962 après l’indépendance du Burundi pour s’occuper de l’alimentation en eau potable et en électricité. A sa création, le niveau de ses infrastructures était à un stade embryonnaire avec une dépendance totale vis-à -vis de l’extérieur (importation d’énergie électrique à partir de la République Démocratique du Congo, Ex ZAIRE).

L’étape franchie par la REGIDESO depuis 1962 à 2011 pourrait être subdivisée en quatre grandes périodes à savoir :

La période de 1962 à 1975 correspond à une phase de mise en place des assises de la société, de recherche de partenaires au développement et de réalisation des études d’identification de projets.

La période de 1975 à 1992 correspond aux années de croissance et de grandes réalisations d’infrastructures. Avec l’aide de l’Etat et des bailleurs de fonds externes ( Allemagne, France, Chine, Banque Mondiale, ….), la REGIDESO a réalisé un réseau d’infrastructures fiables durant cette période qui lui a permis d’alimenter en eau potable et en électricité tous les centres urbains du pays.

Dans le secteur de l’électricité, toutes les centrales hydroélectriques dont dispose le pays (Gikonge, Kayenzi, Buhiga, Sanzu, Marangara, Rwegura, Nyemanga et la Centrale Hydroélectrique Communautaire de RUZIZI II) d’une capacité installée d’environ 40 MW ont été construites en cette période. La dernière CHE qui a été mise en œuvre est Nyemanga en 1988. Cette période correspond également à la construction et la mise en service de grandes lignes de transport et de distribution d’électricité.

Dans le secteur de l’eau, cette période a été consacrée à l’accroissement de la capacité de production d’eau et aux réseaux de sa distribution.

La période de 1992 à 2004 a été marquée par la crise socio-politique qui a causé la destruction d’une partie importante de ses installations. L’entreprise a éprouvé d’énormes difficultés de reconstruire ses infrastructures et faire face aux travaux de maintenance et d’entretien parce que les financements avaient tari suite au retrait des bailleurs de fonds alors qu’elle ne dispose pas de capacité propre d’autofinancement.

Cependant, les ressources humaines de cette entreprise ont démontré leurs capacités dans le rétablissement du service d’eau et d’électricité en ces moments durs.

La période de 2005 à 2011 correspond à la période de reconstruction et de développement des infrastructures. C’est pendant cette période qu’on a commencé à réhabiliter des infrastructures endommagées ou vétustes et étendre les réseaux d’alimentation en eau et en électricité dans les nouveaux quartiers tant de la ville de Bujumbura que de l’intérieur du pays.

Malgré tous ces efforts, les besoins en énergie électrique et en eau potable sont loin d’être couverts. En effet, le niveau de desserte reste le plus bas d’Afrique. La population desservie en électricité représente 2,5 et la consommation moyenne annuelle est de 20Kwh par habitant.

<

Economiser de l’electricité! Il est encore plus facile d’économiser l’électricité grâce aux conseils et astuces.